Non à la suppression des antennes des missions locales par le Conseil de territoire

13 février 2017
Non à la suppression des antennes des missions locales par le Conseil de territoire

Alors que l’État soutient comme jamais les missions locales et a augmenté de 15 millions d’euros les crédits qui leurs sont attribués en 2017, la majorité du Conseil de territoire, présidée par le maire de droite Jean-Didier Berger et à laquelle appartiennent Bagneux et Malakoff avec deux Vice-présidences, veut supprimer des antennes de la Mission locale sur plusieurs villes dont Malakoff et Montrouge.

Avec Catherine Picard, conseillère départementale et maire adjointe aux affaires scolaires à Malakoff, nous dénonçons depuis un an ce projet scandaleux qui mettra en péril les efforts menés par ses antennes locales pour accompagner dans la proximité les jeunes en recherche d’emploi.

La ville de Malakoff, concernée par ces suppressions, se manifeste à présent publiquement contre cette décision. Si j’approuve et soutiens cette opposition au projet, j’estime malgré tout que cette bataille aurait dû être menée depuis un an afin de se donner tous les moyens de conserver nos missions locales.

Ainsi, le 24 janvier dernier, nous nous sommes rendues avec Corinne Parmentier, conseillère territoriale et maire adjointe, et Catherine Picard à une réunion organisée à Malakoff par la municipalité sur ce sujet pour écouter et apporter notre soutien aux équipes des missions locales de nos communes et les jeunes concernés.

Je continuerai à dénoncer ce projet scandaleux de démantèlement d’un service public indispensable à nos jeunes qui ont besoin d’un accompagnement de proximité dans leur recherche d’emploi. Cette décision inconséquente, si elle aboutit, aura des répercussions sur l’avenir de nos jeunes.

De plus, la Région de droite présidée par Valérie Pécresse a par ailleurs diminué les moyens alloués aux missions locales. C’est pourquoi je suis intervenue avec Catherine Picard auprès du gouvernement pour que l’État renforce son soutien financier et augmente de 15 millions d’euros les crédits alloués aux missions locales sur le budget 2017.

Lire aussi

En raison de la période de réserve électorale, ce site Internet n'est plus actualisé jusqu'au 18 juin 2017.

Je demeure néanmoins votre députée et continue, avec mon équipe, à travailler à votre service.

Fidèlement,
Julie Sommaruga
Votre députée