Mon suppléant

Joaquim TIMOTEO

  • 44 ans
  • Economiste – Chargé de recherche
  • Ancien responsable départemental d’une fédération de parents d’élèves
  • Conseiller municipal de Montrouge
  • Secrétaire de section du Parti socialiste de Montrouge

 

Montrougien depuis vingt ans, je suis très attaché à ma ville dans laquelle mes enfants ont fait toute leur scolarité. D’origine portugaise, mes parents sont arrivés en France à la fin des années 1960, je reste donc très attaché à l’esprit européen qui nourrit ma famille.

Conseiller municipal depuis 2008 à Montrouge

Conseiller municipal et administrateur du Centre d’action sociale de Montrouge depuis 2008, je considère mon rôle d’élu comme un engagement de terrain, au plus proche de mes concitoyens. Je vois la détresse dans laquelle la crise actuelle a plongé nombre de nos concitoyens et les défaillances de l’Etat pour faire face à ces situations.

Responsable du Parti Socialiste de Montrouge

Secrétaire de la section, j’anime l’activité et la mobilisation des socialistes montrougiens. Dans ce cadre, je garde un souvenir très encourageant de l’organisation des primaires citoyennes organisées l’an dernier. La participation importante à ce moment démocratique inédit a été une belle réussite et montre combien l’envie de changement est présente.

Un engagement associatif pour la défense de l’école publique, laïque et gratuite

C’est au cœur du secteur associatif que j’ai d’abord inscrit mon engagement. De la radio associative locale jusqu’à mes responsabilités actuelles au sein d’une fédération départementale de parents d’élèves, chacun des moments que j’y ai consacrés, m’a appris la force de l’écoute et de la démarche collective.

Mon engagement pour l’Ecole républicaine est toujours très fort. Je n’oublie pas ce qu’elle m’a apporté et ce qu’elle m’a permis de faire. Au contact des parents des écoles du département, je vois concrètement les inégalités s’installer dès la maternelle et s’accentuer tout au long de la scolarité des élèves en frappant les plus fragiles. Je vois les moyens humains et financiers diminuer, là où ils devraient être maintenus pour remédier aux difficultés rencontrées. Je vois les plus démunis, les moins informés, laissés progressivement de côté quand la concurrence et l’argent s’installent au cœur même de l’école. C’est cette injustice que je combats dans tous les lieux et instances où je représente les familles. Car je suis convaincu qu’il faut que l’éducation redevienne une priorité pour l’avenir et que les conditions pour la réussite des élèves doivent à nouveau être réunies, en faisant notamment une plus grande place aux familles à l’école.

La jeunesse, fil rouge, de mon parcours professionnel

Economiste de formation, j’ai longtemps travaillé sur les questions de transition entre l’école et l’emploi et d’évaluation de politiques de formation professionnelle. J’ai enseigné pendant plusieurs années l’économie du travail auprès d’étudiants de Licence et de Master dont certains sont montrougiens… Je suis aujourd’hui chargé de recherche sur les questions de la jeunesse et des politiques de jeunesse dans un établissement public parisien. Les travaux que j’y conduis me renforcent dans la conviction qu’il faut effectivement faire de la jeunesse, une priorité pour notre pays, comme le propose François Hollande. Sur les questions d’emploi, de logement, de santé, de culture, je constate la fragilité voire la précarité à laquelle doivent faire face les jeunes. Il faut recréer pour eux les conditions de l’émancipation par l’éducation et la formation, par l’accompagnement d’un parcours d’autonomie, par une plus grande prise en considération dans les décisions publiques.

Joaquim Timoteo

 


En raison de la période de réserve électorale, ce site Internet n'est plus actualisé jusqu'au 18 juin 2017.

Je demeure néanmoins votre députée et continue, avec mon équipe, à travailler à votre service.

Fidèlement,
Julie Sommaruga
Votre députée