Déverrouiller l’économie française pour plus de croissance et d’emplois

28 janvier 2015
Déverrouiller l’économie française pour plus de croissance et d’emplois

Le projet de loi pour la croissance et l’activité, porté par le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, vise à libérer l’activité partout en France et dans tous les secteurs pour encourager la croissance et créer des emplois.

Découvrez les amendements que j’ai déposé avec mes collègues socialistes en cliquant ici.

En agissant sur tous les leviers pour développer l’activité, relancer l’investissement et soutenir l’emploi, cette loi va permettre de :

– Augmenter sensiblement l’offre de logements locatifs intermédiaires pour soutenir la filière du bâtiment et permettre aux classes moyennes de se loger plus facilement et pour moins cher ;

– Ouvrir l’offre de services de transport par autocar pour créer plusieurs milliers d’emplois et faciliter la mobilité des jeunes ;

– Renforcer la régulation des activités routières pour contenir la hausse des tarifs des péages autoroutiers au bénéfice des usagers, et garantir un meilleur accès des entreprises du secteur du BTP, notamment des PME, aux marchés des sociétés d’autoroutes ;

– Réduire les délais et le coût de passage du permis de conduire pour favoriser la mobilité, vecteur d’emplois (la possession du permis est un critère d’embauche pour 65 % des employeurs) ;

– Favoriser l’épargne salariale pour mieux financer l’économie et développer ces outils au bénéfice des salariés ;

– Rénover la justice prud’homale avec l’encadrement des délais pour une protection renforcée des salariés et une simplification de la vie des entreprises ;

– Permettre aux commerces d’ouvrir douze dimanches dans l’année partout en France, et tous les dimanches dans les grandes gares et les zones touristiques, pour renforcer l’attractivité de notre pays et créer des emplois. En contrepartie, la loi garantira désormais une compensation salariale aux salariés volontaires ;

– Moderniser les professions réglementées du droit pour faire baisser les tarifs et simplifier les conditions d’installation, en particulier pour les jeunes professionnels du droit ;

– Créer le statut d’avocat en entreprise pour offrir aux jeunes avocats de nouvelles perspectives et aux entreprises une meilleure sécurité.

Lire aussi

En raison de la période de réserve électorale, ce site Internet n'est plus actualisé jusqu'au 18 juin 2017.

Je demeure néanmoins votre députée et continue, avec mon équipe, à travailler à votre service.

Fidèlement,
Julie Sommaruga
Votre députée